Publié par

Quarts de Chaume Grand Cru, une histoire de seigneur

Au coeur de la Vallée du Layon, sur une colline se prénommant “Butte de Chaume”, une petite enclave est considérée comme le joyaux de l’Anjou. Délicatesse, Richesse, Gourmandise et Rareté qualifient parfaitement les vins issus du Quarts de Chaume.

Le terroir, trésor de la Vallée du Layon se situe à Rochefort sur Loire, commune du Maine et Loire située à 20 minutes d’Angers. Le vignoble de 50 ha est situé sur un coteau abrupt composé d’argile et de cailloux. L’or jaune est obtenu grâce au Botrytis, un champignon qui va favoriser la maturation des raisins, rendant la peau perméable et permettant ainsi à l’eau de s’évaporer. Ainsi une concentration de sucre va se mettre en place pour donner lieu au nectar tant convoité. Le cépage utilisé est l’emblématique Chenin, qui saura s’exprimer jusqu’à sa quintessence à travers les vins issus du Quarts de Chaumes.

Des amis, un flacon de vin, du loisir, un livre, un coin parmi les fleurs… Je n’échangerai jamais cette joie pour un monde présent ou à venir.”

– HAFEZ

Roi des liquoreux, ce vin est issue de l’appellation Quarts de Chaume Grand Cru. C’est actuellement l’unique appellation en Anjou Centre Val de Loire à posséder ce titre, décerné par l’INAO en 2011. Aussi prestigieuse soit-elle, l’origine de son nom provient du Moyen-Age, pendant lequel le seigneur du Chateau de la Haute-Guerche possédait le privilège de choisir les meilleures rangées de vigne, qui représentaient un quart de la butte de Chaume. Il est vendangé par tries successives, avec des raisins sûrmuris grâce à l’action du Botrytis, favorisant la concentration de sucre. Les rendements sont souvent en dessous des 20 hectolitres à l’hectare.

 Idéal en apéritif avec des toasts de foie gras épicé et des minis tartines grillées de fromage bleu et de poire, avec des feuilles d’endives « tartinées » de Fourme d’Ambert, avec des foies gras demi-cuits ou poêlés.
Évitez l’association avec des desserts trop sucrés. Privilégiez le Quarts de Chaume avec des tartes acidulées abricots, rhubarbe, fruits exotiques caramélisés, ou des desserts plus corsés et épicés chocolat amer, cannelle …
Un très grand vin pour faire et se faire plaisir !”


Dégustation : Robe d’un jaune intense à reflets d’or . Au nez il présente des notes de raisins secs et de fruits séchés. La bouche est puissante, concentrée, grasse, d’une infinie complexité. Un très bon équilibre le prédisposant à vieillir pendant plusieurs décennies.
Service : frais 8 à 10°C de préférence après l’avoir carafé 2 à 3 heures avant.